fbpx

Ratés des systèmes technologiques : L’Opposition officielle dans l’obligation de s’adresser au vérificateur général de la Ville de Québec

Québec, le 7 décembre 2020 – Tout comme elle l’avait fait pour le système automatisé de gestion du stationnement à ExpoCité, l’Opposition officielle de la Ville de Québec s’adresse au vérificateur général afin qu’il enquête sur l’acquisition et le déploiement des systèmes de répartition assistée par ordinateur (RAO) ainsi que le service évolué de radiocommunication pour l’agglomération de Québec (SERAQ).

« C’est le seul moyen de connaître toute la vérité sur ces technologies. Le vérificateur général a tous les outils pour faire la lumière sur les ratés de nos systèmes. Il pourra recommander et expliquer ce qui doit être amélioré ou ce qui a pu causer les ratés qui ont été rapportés dans les médias en produisant un audit de performance » soutient le chef de l’Opposition officielle, Jean-François Gosselin.

« Comme à son habitude, le maire de Québec banalise la situation. Il ne prend pas au sérieux les problèmes entourant ces technologies. Agissons sérieusement pour s’assurer que la sécurité de la population et des premiers répondants ne soit pas compromise. De plus, il faut confirmer qu’il s’agit de la bonne technologie compte tenu des sommes investies dans ce dossier. Tous les intervenants ont des versions qui diffèrent, qu’il s’agisse du chef de police, du directeur des technologies à la Ville de Québec, du maire ou du responsable du dossier au comité exécutif. La seule façon d’en avoir le cœur net, c’est qu’un portrait clair et indépendant soit dressé par le vérificateur général » conclut, monsieur Gosselin.

Rappelons que l’acquisition de ces systèmes a coûté plusieurs dizaines de millions à la Ville de Québec.

Rôle du vérificateur général

Le vérificateur général doit se pencher sur les programmes et politiques de la Ville et des organismes de son périmètre comptable, afin de s’assurer que les biens et fonds publics sont gérés et utilisés de façon économique, efficace et efficiente. Ainsi, le vérificateur général porte un œil critique sur les pratiques de l’administration municipale pour en apprécier la qualité, notamment dans l’optique de l’offre de services à la population.