fbpx

Quelle place pour le 3e lien?

Québec, le 14 mai 2020 – L’Opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec s’attend à une sortie du ministre des Transports, monsieur François Bonnardel, afin qu’il clarifie l’état d’avancement du troisième lien et les impacts reliés à sa sortie dans le secteur de St-Roch, à la suite des déclarations récentes du maire de Québec, monsieur Régis Labeaume.

Lorsque questionné au sujet de l’arrivée éventuelle du troisième lien dans St-Roch, monsieur Labeaume a indiqué qu’il n’avait pas tenu compte de cet élément pourtant majeur dans l’équation. Le maire de Québec a même renvoyé les questions sur le troisième lien au ministère des Transports en laissant entendre qu’il ne connaissait pas l’endroit précis de la sortie du tunnel. »

Pourtant, le 29 janvier 2020, quelques heures après le dévoilement d’une esquisse du nouveau troisième lien, le maire de Québec y allait de cette déclaration : « Je pense qu’au final peut-être que notre région va y gagner en termes de cohésion sociale, ce ne serait pas bête non plus. Avec le gouvernement nous allons travailler dès demain matin, ou sinon ce soir. Le directeur de projet et Luc (Monty) ont été informés de la situation ce matin, je présume qu’il y a possiblement des communications qui se font, mais il faut qu’on attache les deux projets très rapidement parce que nous, nous n’avons pas l’intention de changer notre agenda, notre cédule est faite, nous ne voulons pas ralentir. On a des objectifs très précis en termes de cédule, d’agenda et on ne veut pas changer. »

 Pour le chef de l’Opposition officielle, Jean-François Gosselin, cette sortie est incompréhensible « Le ministre doit absolument s’expliquer dans les plus brefs délais, d’autant plus que le ministre de l’Environnement devrait normalement donner son autorisation au Bureau des audiences publiques en Environnement aujourd’hui. Comment vont s’arrimer ces deux projets majeurs dans un secteur déjà fragilisé par des problèmes de circulation? C’est pourtant naturel de penser que ces deux projets doivent être bâtis ensemble, avec cohérence, alors que des milliards de fonds publics sont en jeu. Je m’attends à ce que le maire soit ramené à l’ordre par le gouvernement et qu’on nous explique comment ces deux projets se rattacheront » affirme le chef de l’Opposition officielle, Jean-François Gosselin.

« Le Premier ministre, monsieur François Legault, a martelé dans les derniers jours qu’il allait respecter tous ses engagements pris en campagne électorale, dont la construction d’un troisième lien. Le ministre des Transports doit maintenant nous garantir que les intérêts des citoyens vont passer avant ceux de certains individus. Ce n’est pas logique que deux projets de cette ampleur ne soient pas élaborés en toute collégialité » souligne monsieur Gosselin.