fbpx

Québec 21 s’engage pour la sécurité, la transparence et les taxes

Québec, le 25 octobre 2021 – À l’écoute des citoyens et désirant répondre à leurs préoccupations, Québec 21 annonce aujourd’hui son intention de rétablir les limites de vitesse à 30 km/h sur les rues, qui sont passées de 30 à 40 km/h lors de l’harmonisation des limites de vitesse.

Plusieurs exemples ont été identifiés sur le territoire sur ce sujet qui revient régulièrement lors du porte-à-porte et avec les citoyens qui ont communiqué directement avec Québec 21.

Liste d’exemples de rues qui sont passés de 30 à 40 km/h

Arrondissement des Rivières

  • Rue Auguste-Renoir
  • Rue Foucault
  • Boulevard de Monaco
  • Rue Claisse
  • Rue Antonin-Marquis
  • Avenue Chauveau (entre Henri-IV et de l’Ormière)

Arrondissement de la Haute-St-Charles

  • Rue de l’Amazone
  • Rue Saint-Maurice
  • Rue Pincourt
  • Rue d’Avignon
  • Boulevard Couture
  • Rue Miramont
  • Boulevard Gastonguay
  • Boulevard des Cîmes

Arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge

  • Avenue Charles-Huot
  • Avenue des Gouverneurs
  • Avenue du Verger

Arrondissement de Beauport

  • Boulevard Hawey
  • Avenue St-David (portion sud)
  • Rue Chabanel
  • Avenue du rang Saint-Ignace
  • Rue des Feux-Follets
  • Avenue des Sablonnières (portion à l’est du boulevard Lloyd-Welch)
  • Avenue Saint-Samuel
  • Rue Labelle
  • Avenue du Cénacle (portion)

« Les citoyens nous interpellent régulièrement sur l’augmentation de la vitesse de certaines rues. Il nous apparaît évident de reconnaître qu’ils ont raison et que les quartiers touchés doivent revenir à leur limite de vitesse initiale, soit 30 km/h », a annoncé Stevens Mélançon, candidat dans la Chute-Montmorency-Seigneurial.

Québec 21 s’engage à légiférer, le plus rapidement possible après l’élection municipale du 7 novembre, afin que les membres du prochain conseil municipal soient saisis de cette question, afin de répondre aux craintes des familles et des citoyens qui ont fait état de cette problématique.

« La Stratégie de sécurité routière 2020-2024 fut un sujet qui n’a pas été source de discorde entre les partis lors du dernier mandat, les conseillers ayant voté unanimement en sa faveur lors de son adoption. Il nous apparaît pertinent de colmater cette brèche dans la réglementation, et nous sommes confiants que les autres partis seront d’accord avec nous sur le sujet », a spécifié le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Transparence : obligation, pas une option

Québec 21 a souvent dénoncé la non-transparence et l’opacité de l’administration Labeaume-Savard. La non-transparence sur leur projet de transport en commun, sur les dépenses et voyages et sur l’état des infrastructures.

Comment ? En dotant la Ville de Québec d’un système transparent et public d’informations concernant ses infrastructures, à l’exemple de la ville de Winnipeg.

Cela passera par un programme de gestion des actifs qui inclut un programme de formation en planification des investissements. Avec cet outil, le citoyen pourra consulter facilement via le web, le choix qui justifie les investissements requis.

Cet outil affichera l’inventaire de tous les actifs et le degré de désuétude des infrastructures qui guide les actions des élus dans leur choix d’investissements. Chaque catégorie sera classée de A à F afin d’illustrer sur un tableau de bord les forces et faiblesses de la municipalité. Avec cet outil, le citoyen, pourra suivre pourquoi tel ou tel choix a été fait.  Un exemple parfait de transparence totale à l’égard de la population.

Source : État des infrastructures, Ville de Winnipeg

Taxes

Québec 21 s’est engagé à geler les taxes pour les deux premières années de son mandat. Pour l’année 3 et 4, l’objectif est de minimiser l’impact des augmentations de taxes. «Durant nos 2 premières années, nous augmenterons avec les surplus dégagés, le fond de prévoyance, qui est présentement à $20 millions. Cela nous donnera une marge de manœuvre pour minimiser les hausses de taxes à nos citoyens. C’est par une saine gestion des finances et de la rigueur que nous y arriverons. Je vous promets qu’il n’y aura aucune coupure. Les citoyens conserveront les services et la qualité de service pour lesquels ils paient et ont droit », a spécifié Jean-François Gosselin.