fbpx

Québec 21 annonce 4 nouvelles candidates

Québec, le 12 septembre 2021 – C’est avec fierté que Jean-François Gosselin, chef de Québec 21 annonce 4 nouvelles candidatures en vue de la campagne municipale qui sera lancée le 17 septembre prochain.  Cela porte au nombre de 18 les candidats officiellement nommés. Il s’agit de Brigitte Bois, dans Saint-Rodrigue, Marie Moreau, dans le district de Robert-Giffard, Marie-Claude Lavoie dans Maizerets-Lairet et de Manouchka Blanchet, qui agira à titre de colistière de Jean-François Gosselin, dans Sainte-Thérèse de Lisieux.

Des candidates impliquées

« Ces 4 nouvelles candidates aux profils différents et aux expériences diversifiées gagnent à être connues. Les citoyens seront charmés par leur intelligence et leur dynamisme. Elles sont déterminées à travailler et répondre aux demandes et besoins des citoyens dans leur district respectif », a déclaré le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Brigitte Bois travaille à l’université TÉLUQ, depuis maintenant 12 ans. Tout d’abord au service d’accueil et de renseignement, comme agente à la gestion des études et maintenant au secteur des finances. Mère de deux enfants âgés de 21 et 23 ans, elle est une femme passionnée, qui carbure aux défis.  Une femme polyvalente, travaillante, souriante qui aime la vie.

« Je veux être une personne-ressource pour les citoyens de mon district. Ma grande écoute, mon empathie et mon souci du détail font de moi une candidate de choix. Ce sera un plaisir de travailler avec mes citoyens vers un but commun, dans un esprit de collaboration et de coopération », a commenté la candidate de Saint-Rodrigue.

Marie Moreau est native de Giffard, elle y a fait ses études primaires et secondaires. Mariée et mère de deux garçons, elle travaille depuis 38 ans à Beauport comme coiffeuse. En tant que propriétaire de son salon, elle connaît les défis de l’entrepreneuriat et l’importance du service à la clientèle. Elle est impliquée dans différents projets et son parcours dans la communauté beauportoise l’a interpellé à différents niveaux, dont l’urbanisme et les services de proximité aux citoyens.

« J’ai pris la décision de m’impliquer en politique. Mon but est de représenter la population : les citoyens sont les yeux, je serai à leur écoute, et je porterai leurs voix à l’hôtel de Ville. » 

Marie-Caude Lavoie est une personne franche, positive, qui aime rendre service et est axée sur la recherche de solutions.

C’est en 1997 qu’elle a pris la direction du Centre Mgr Marcoux. L’organisme était alors en difficulté et c’est avec l’aide et l’implication de nombreux bénévoles et de travailleurs dévoués que le Centre est devenu un organisme incontournable dans le quartier Maizerets. Elle a aussi œuvré dans le secteur du tourisme et du voyage et dernièrement auprès des aînés. Très impliquée dans la communauté, elle est fière d’avoir joué un rôle important dans le développement et le financement de nombreux projets destinés aux jeunes enfants, aux adolescents, aux personnes immigrantes et aux familles défavorisées.

« On dit que le passé est garant de l’avenir. Si je regarde en arrière, j’ai toujours travaillé auprès des gens avec le souci d’améliorer leur qualité de vie. Il y a plusieurs organismes communautaires dans mon district, je connais bien leurs réalités et soyez assuré que je serai là pour défendre leurs intérêts et ceux de la population en général », a expliqué Marie-Claude Lavoie.

Manouchka Blanchet

C’est dans Sainte-Thérèse de Lisieux que Manouchka a décidé de vivre avec son conjoint et ses trois enfants. Artiste à ses heures, elle aime le plein air, le camping et les randonnées. Sa famille est au centre de sa vie, mais elle est également engagée en politique, elle avait 13 ans lorsqu’elle a fait ses premiers appels électoraux. Jusqu’à tout récemment elle travaillait comme éducatrice au service de garde de la commission scolaire de la Capitale, elle se consacre maintenant à temps plein à sa famille. 

« Je veux m’impliquer dans mon quartier. Travailler avec les familles, les jeunes et les moins jeunes. Je connais Jean-François depuis longtemps, nous partageons les mêmes valeurs. Je suis persuadée que le 7 novembre, Jean-François Gosselin sera maire de Québec, qu’il est le meilleur pour assurer la relance post-COVID, et que j’aurai le privilège de l’épauler comme conseillère municipale de Sainte-Thérèse-de-Lisieux », a déclaré la candidate. 

Premier engagement pour l’arrondissement Beauport

Alors que Régis Labeaume a promis une première fois campagne électorale de 2017, et promis une deuxième fois en novembre 2019 pour l’année 2023, Québec 21 s’engage à mettre le projet de rénovation et d’agrandissement du centre de loisirs Jean-Guyon en priorité au lendemain de l’élection. Estimé à 3 950 M$, ce projet est prioritaire aux yeux de Jean-François Gosselin.

« Toutes les semaines, dans les quatre dernières années, on m’a parlé du centre de loisirs Jean-Guyon. Les gens de Sainte-Thérèse-de-Lisieux ont assez attendu et ils méritent d’avoir un centre de loisirs complètement repensé pour favoriser la pratique de leurs activités » a déclaré monsieur Gosselin.