fbpx

L’Opposition officielle s’adresse au ministre provincial de l’Environnement

Le projet de tramway toujours en élaboration…

Québec, le 14 mai 2020 – L’Opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec demande au ministre de l’Environnement, monsieur Benoit Charrette, de reporter l’autorisation de mandater le Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE) qui prévoit tenir des audiences en plein mois de juillet.

 « Lors de notre entretien avec les dirigeants du bureau de projet mercredi, nous avons constaté que plusieurs éléments n’étaient pas définis dans la nouvelle mouture du tramway, notamment concernant l’aménagement et la circulation autour du pôle d’échange de Ste-Foy. De plus, les citoyens de St-Roch n’ont pas eu la chance d’être consultés sur les changements radicaux qui leurs ont été imposés, puis présentés publiquement dans les dernières heures par le maire de Québec. Les citoyens de la basse-ville devraient cependant pouvoir s’exprimer sur le nouveau concept qui leur est proposé car il changera complètement le visage de ce secteur. Autant pour les points positifs que négatifs, les gens ont le droit de se faire entendre sur cet enjeu particulier, de même que pour pouvoir s’informer sur les impacts de ce nouveau trajet » affirme le chef de l’Opposition officielle, Jean-François Gosselin.

L’Opposition officielle se questionne également sur l’échéancier proposé pour tenir les audiences publiques. « À Québec, on a environ 2 mois de beau temps, de soirées chaudes et confortables. Croyez-vous vraiment que la participation aux audiences un soir de juillet ou un samedi matin ensoleillée sera optimale, surtout après le printemps cauchemardesque que nous avons connu? Poser la question, c’est y répondre. Si les élus ont vraiment l’intérêt et le souci d’avoir l’opinion des citoyens sur ce projet, les audiences seront reportées à l’automne. C’est complètement absurde de les tenir à ce moment-là de l’année, surtout pour un projet qui implique plusieurs milliards de dollars d’argent public. »

« Malgré leur indépendance, que nous ne remettons pas en question, je suis persuadé que le BAPE ne sera pas offusqué, après avoir reçu une demande du ministre, de tenir les audiences à l’automne, dans l’intérêt collectif. Plusieurs aspects du projet, dont l’arrivée du 3e lien dans St-Roch, ne sont pas encore déterminés, et auront pourtant une incidence majeure dans la capitale pour la suite des choses. » conclut monsieur Gosselin.