fbpx

L’Opposition officielle réclame un comité plénier sur les finances du Réseau de transport de la Capitale

Québec, le 23 juin 2020 – Dans le contexte de la COVID-19, l’Opposition officielle déposera un avis de proposition lors du dernier conseil municipal précédant les vacances estivales pour demander à l’administration Labeaume de tenir un comité plénier sur l’état des finances du Réseau de transport de la Capitale (RTC) lors de la rentrée en septembre.

« Nous savons déjà que le budget du RTC sera fortement malmené en raison de la COVID-19. L’idée, c’est de connaître l’ampleur des dégâts causés par la crise. Nous souhaitons entendre le directeur général, M. Alain Mercier, pour qu’il puisse nous présenter une mise à jour complète du budget, qu’il explique les choix qui ont été faits jusqu’ici et ce qui nous attend d’ici l’adoption du prochain budget. Il est de notre responsabilité de travailler en amont plutôt que d’être mis devant le fait accompli » a déclaré monsieur Gosselin.

Le RTC opère un budget annuel de 238M$ en 2020. Depuis le début de la pandémie, plusieurs dépenses ont été engagées, notamment pour l’achat d’équipements de protection et le paiement des heures supplémentaires de certains employés. Les revenus provenant des usagers sont également en chute libre, alors qu’ils comptaient pour 33% des revenus de fonctionnement au budget 2020. Une mise à jour complète du budget de fonctionnement de la Ville de Québec sera également réclamée à l’administration Labeaume.

Début du BAPE

L’Opposition officielle se réjouit d’apprendre que les audiences de la Commission d’enquête sur le projet de construction d’un tramway à Québec seront télédiffusées. « Je sais pertinemment que les citoyens de Québec ont la tête aux vacances, surtout avec le printemps insupportable que nous avons vécu. Je dois toutefois mentionner à la population que c’est le moment de faire valoir vos préoccupations et vos inquiétudes. Nous suivrons les travaux de près et nous allons présenter un mémoire aux commissaires le moment venu »

« Je suis très satisfait du nombre de participants au sondage préconsultation et je suis peu surpris que la préoccupation principale des répondants soit le choix du tramway plutôt que d’un autre mode de transport lourd pour Québec. Ces résultats démontrent une fois de plus que la population n’a pas été convaincue des arguments de M. Labeaume et confirme l’échec de la mairie à communiquer les supposés bénéfices de son projet » a conclu M. Gosselin.