fbpx

La transparence : une obligation, pas une option

Québec, le 1er novembre 2021 – À 7 jours de l’élection, la transparence doit être prise au sérieux. Jean-François Gosselin s’engage, en plus de ses études du projet VALSE à déposer la liste de ses donateurs et son T-4 de l’année 2020. Cependant, avant de les rendre publics, il demande à ses adversaires à faire preuve également de transparence, en déposant leurs documents d’ici mercredi.

Concernant les T-4

Comme le débat a fait rage à Montréal la semaine dernière, le chef de Québec 21 a pris les devants et s’engage à dévoiler son T-4 de l’année 2020.

Concernant les donateurs 

Bruno marchand se vante d’avoir amassé 120 000$ en peu de temps, Marie-Josée Savard a amassé 50 000$, Québec 21 a récolté 42 000$. La loi permet aussi de prêter 5000$ par citoyen. Bruno Marchand doit faire preuve de transparence et rendre sa liste de donateurs publique, qui est derrière lui?

Concernant les études

L’équipe de Québec 21 a toujours fait preuve de transparence envers les citoyens, et s’attend à ce que les autres partis fassent de même. « Madame Savard qui se targue de travailler depuis 12 ans sur le projet doit nous dévoiler avant le vote, le trajet et les impacts sur le tracé d’Estimauville, les gens ont le droit de savoir », a déclaré monsieur Gosselin.

Monsieur Gosselin a également soulevé l’inéquitabilité d’un bureau de projet de 100 employés avec une masse salariale de 10 millions versus une équipe de 4 personnes avec un budget de 100 000$.

Selon plusieurs études, les modifications proposées par monsieur Marchand sont irréalisables. La firme Alstom, qui a développé la technologie sans fil et sans dalle de béton, écrit dans ses propres analyses que ceci n’est pas adapté pour l’hiver.

« Monsieur Marchand dit vouloir réinventer le projet de tramway avec 10 modifications, c’est majeur. Il doit nous donner les coûts, la technologie et les changements avant de s’attaquer à mon projet. Les citoyens ont le droit de savoir », a ajouté Jean-François Gosselin.