fbpx

Jean-François Gosselin à la rencontre des citoyens de Québec pour discuter du projet VALSE

Québec, le 28 juin 2021 – Conscient et surtout emballé de l’intérêt des citoyens de Québec à la suite de la présentation du projet de métro léger alternatif au tramway, le chef de Québec 21 partira dès cet après-midi et pour les prochains jours à la rencontre des citoyens des 6 arrondissements de la Ville de Québec. Il souhaite échanger avec eux et répondre à toutes leurs questions.

 

Avec le passage en zone verte et l’arrivée des vacances, le moment est propice aux échanges et Jean-François Gosselin est heureux et enthousiaste d’aller frapper aux portes des résidents de Québec, ou de se rendre dans les lieux publics pour les rejoindre. « Ça fait assez longtemps que je me prive, il n’y a rien de mieux qu’un vrai contact humain. Je vais aller les voir au centre commercial, à la maison ou dans les quartiers et je vais présenter tous les aspects de notre projet, sans filtre et à bâtons rompus »,  a-t-il déclaré.

 

Trop tôt pour la plateforme électorale et question de l’urne

Jean-François Gosselin insiste pour dire que son équipe présentera en temps et lieu ses idées, en compagnie des différents candidats, et promet de surprendre par des projets qui plairont et rejoindront tous les citoyens. Pour le moment, il se concentre à travailler sur le terrain afin de convaincre les électeurs que le projet VALSE est celui qu’il faut pour Québec.

 

« C’est important de continuer de faire connaître ce projet afin que les citoyens de Québec nous donnent le mandat de le réaliser, dès le lendemain des élections, car il est certain que le réseau de transport structurant sera la question de l’urne », a affirmé Jean-François Gosselin. Avec le recrutement qui va bon train, le candidat à la mairie se considère choyé de pouvoir compter sur une équipe diversifiée.

 

Le VALSE : un projet visionnaire, voulu, viable et vert
Grâce à ce projet d’une portée totale de 18 kilomètres, les usagers pourront circuler dans un mode confortable et adapté à leurs besoins. Articulé autour de 13,5 kilomètres en mode souterrain à bord d’un véhicule automatique léger souterrain électrique (VALSE), de 4,5 kilomètres de trambus et du projet de voies réservées, que le gouvernement a repris à sa charge, ce projet est une véritable révolution du transport en commun à Québec. Rappelons qu’il est évalué à 200 millions du km, un coût comparable au tramway qui est évalué, depuis les dernières modifications, à 174 millions du km. Notons aussi que l’alternative de Québec 21 respecte le budget et l’échéancier prévus.