fbpx

COVID-19 : Jean-François Gosselin interpelle Régis Labeaume

Québec, le 27 octobre 2020 – L’Opposition officielle s’adresse au maire de Québec afin qu’il représente les hôteliers de la région. Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, souhaite que Régis Labeaume fasse preuve de leadership et de sagesse auprès des gouvernements supérieurs dans le contexte de la COVID-19.

« Depuis 7 mois, nous faisons face à un ennemi commun : COVID-19. Le gouvernement du Québec a prolongé les mesures de confinement jusqu’à la fin novembre. Les différents paliers gouvernementaux offrent plusieurs programmes, mais malheureusement, plusieurs tombent entre deux chaises, confie le chef de l’Opposition officielle.  Tout le monde essaie de garder la tête hors de l’eau, mais il y a de grands oubliés. Je suis profondément inquiet pour la stabilité de notre économie dans le contexte actuel, particulièrement pour nos hôteliers qui vivent une situation extrêmement difficile depuis les dernières semaines ».

L’industrie hôtelière de la région de Québec crée plus de 6350 emplois à temps plein annuellement et rapporte plus de 50 millions de dollars en taxes municipales. Les retombées de ce secteur économique sont primordiales pour notre région. 85% des établissements sont dirigés par des entreprises indépendantes ou familiales, qui contribuent depuis des décennies à l’essor de notre développement économique et touristique régional. Ces entrepreneurs font partie de l’essence même de la signature de notre ville. « On ne peut pas d’un côté encaisser les millions de dollars que rapportent ces hôteliers et d’un autre côté les laisser à eux-mêmes en temps de crise. C’est pourquoi j’interpelle le maire de Québec afin qu’il trouve une solution et qu’il représente ces acteurs incontournables de chez nous » conclut monsieur Gosselin.

L’Opposition officielle déposera un avis de proposition à cet effet lors du conseil municipal lundi prochain. Parmi les autres moyens mis de l’avant pour aider les commerçants de notre ville, monsieur Gosselin demande également que la gratuité des stationnements sur les artères commerciales les fins de semaine s’étende jusqu’à la période des fêtes, sur tout le territoire comme l’a fait la Ville de Montréal dans les derniers jours.